internews

ONGEA-YAGA


La Voix des réfugiés Burundais et des Communautés d'accueil

internews

MAGAZINE NUMERO 9


Publiée le 06/02/2019 à 14h 39min 41s

Bonjour ou bonsoir chers réfugiés burundais et communautés qui les ont accueillis partout où vous vous trouvez. Merci de suivre ce magazine régional que vous présente l’ONG Internews avec l’appui financier de l’Union Européenne. Pendant quinze minutes, nous allons vous présenter la situation sur la vie des réfugiés burundais et communautés d’accueil en Tanzanie, au Rwanda, en RDC et en Ouganda. Au micro, Ophélie Karanshamaje, Romain Semakuba à la technique et la supervision de Jacques Kahorha depuis Bukavu en République Démocratique du Congo. Bienvenue à toutes et à tous.
Nous commençons ce magazine par la rentrée scolaire en Ouganda. Mais au camp des réfugiés de Nakivale, il se pose un problème d’infrastructures scolaire. Vaste de 186km avec des réfugiés issus de 7 nationalités différentes, ce camp ne compte que 6 écoles primaires construites par le HCR et une école secondaire. Ce nombre d’écoles disponibles ne répond pas à la taille du camp, moins encore à la demande des enfants en âge scolaire. Du coup, il s’observe l’initiative de la création des écoles privées au sein de ce camp. Pour plus de détails, écoutons notre correspondant Yves Irakoze depuis le camp des réfugiés de Nakivale.
Rendons-nous au camp des réfugiés burundais de Nduta en Tanzanie où les bois de chauffe deviennent de plus en plus rares. Arrivés en Tanzanie 2015, les réfugiés burundais ont été installés dans la réserve naturelle de Muyobozi, district de Kibondo, province de Kigoma et ont reçu des autorités locales, l’autorisation de coupe du bois sec pour s’en servir pour la cuisson de la nourriture. Malheureusement, trois ans après, tous les bois sont terminés et ces réfugiés ne savent plus à quel saint se vouer. Pour plus d’explications, écoutons Bebline Kwizera, notre correspondante basée à Nduta en Tanzanie.
Terminons ce magazine par le camp des réfugiés burundais de Mahama au Rwanda. Ici, des réfugiés ont accès gratuitement aux soins de santé primaire. Cependant, pour des soins qui nécessitent une spécialité, les réfugiés recourent aux structures appropriées. Dans ce cas, des malades recourent à l’assistance des membres de leurs familles pour le paiement de ces soins médicaux. Pour plus de détails, écoutons ce magazine réalisé par notre correspondante Aline Nirere depuis le camp de réfugiés burundais de Mahama.
C’est la fin de ce magazine « Tuyage » présenté par Internews avec l’appui financier de l’Union Européenne. Merci à vous tous de l’avoir suivi. Ophélie Karanshamaje vous dit au revoir et à la fois prochaine.

  • Les posts de nos partenaires
    Aucun resultat
Nos Coordonnées

33 Av. Mbaki, commune d'ibanda, Bukavu, Sud-Kivu, RD Congo

contact@ongea.info
www.ongea.info

×
Bonjour, vous avez une question?