Bulletin d’informations Makala ONGEA-YAGA du 19 juin 2024 N° 52/ Projet : Promotion des DH, de la paix, la gouvernance locale, la protection de l’environnement et la lutte contre les VSBG au Sud Kivu sous financement de Suède via Internews en RDC-3R

Sangya : Cérémonie de graduation ce 19 juin 2024 à Sangya de 565 femmes formées par Women for Women Internationale en autonomisation sociale sur cinq modules à savoir : la solidarité des femmes, la valeur du travail de la femme, la santé et le bien être, les droits de la femme et le leadership féminin et les femmes influenceures du changement et sur l’autonomisation économique incluant des formations en métiers de saponification, boulangerie, ‘art culinaire, soins de beauté et petit commerce. Les femmes  graduées appellent Women for Women International à renforcer ses activités dans tout le territoire de Fizi pour un développement sûr et durable de la femme. Le village de Sangya est situé au groupement de Bashimukuma nord, secteur de Tanganyika en territoire de Fizi.

Uvira : Gratuité des soins médicaux aux malades de MPox ou variole de singe en zone de santé d’Uvira. Désormais, tout malade de Monkey Pox sera soigné gratuitement à l’hôpital général de référence d’Uvira. Celà grâce à l’appui de l’ONG médecin sans frontière, MSF-Hollande au ministère de la santé de la RDC. C’est la cheffe de mission de MSF-Hollande Marietta Nagzaan qui l’a signifié ce mardi 18 juin 2024 au maire de la ville.

Bukavu : Un moratoire d’un mois de grâce accordé en faveur des enfants ayant raté la déclaration de naissance, par le tribunal pour enfants de Bukavu. Ces enfants bénéficient un moratoire d’un mois pour se rattraper sur toute l’étendue de la province du Sud Kivu, à dater du 23 juin au 22 juillet de l’an 2024. Cela, dans un communiqué du tribunal pour les enfants de Bukavu sorti ce 17 juin 2024.

Bulletin d’informations Makala ONGEA-YAGA du 19 juin 2024 N° 52/ Projet : Promotion des DH, de la paix, la gouvernance locale, la protection de l’environnement et la lutte contre les VSBG au Sud Kivu sous financement de Suède via Internews en RDC-3R

Sangya : Cérémonie de graduation ce 19 juin 2024 à Sangya de 565 femmes formées par Women for Women Internationale en autonomisation sociale sur cinq modules à savoir : la solidarité des femmes, la valeur du travail de la femme, la santé et le bien être, les droits de la femme et le leadership féminin et les femmes influenceures du changement et sur l’autonomisation économique incluant des formations en métiers de saponification, boulangerie, ‘art culinaire, soins de beauté et petit commerce. Les femmes  graduées appellent Women for Women International à renforcer ses activités dans tout le territoire de Fizi pour un développement sûr et durable de la femme. Le village de Sangya est situé au groupement de Bashimukuma nord, secteur de Tanganyika en territoire de Fizi.

Uvira : Gratuité des soins médicaux aux malades de MPox ou variole de singe en zone de santé d’Uvira. Désormais, tout malade de Monkey Pox sera soigné gratuitement à l’hôpital général de référence d’Uvira. Celà grâce à l’appui de l’ONG médecin sans frontière, MSF-Hollande au ministère de la santé de la RDC. C’est la cheffe de mission de MSF-Hollande Marietta Nagzaan qui l’a signifié ce mardi 18 juin 2024 au maire de la ville.

Bukavu : Un moratoire d’un mois de grâce accordé en faveur des enfants ayant raté la déclaration de naissance, par le tribunal pour enfants de Bukavu. Ces enfants bénéficient un moratoire d’un mois pour se rattraper sur toute l’étendue de la province du Sud Kivu, à dater du 23 juin au 22 juillet de l’an 2024. Cela, dans un communiqué du tribunal pour les enfants de Bukavu sorti ce 17 juin 2024.

Bulletin d’informations Makala ONGEA-YAGA du 18 juin 2024 N° 52/ Projet : Promotion des DH, de la paix, la gouvernance locale, la protection de l’environnement et la lutte contre les VSBG au Sud Kivu sous financement de Suède via Internews en RDC-3R

UVIRA  :  Sous le thème local « Ensemble pour des actions urgentes en faveur des enfants sinistrés », la journée dédiée à l’enfant africain sera commémorée dans la ville d’Uvira. Cette initiative est rendue possible grâce à la facilitation du bureau urbain du genre, de la famille et de l’enfant, ainsi que du parlement d’enfants, en collaboration avec ADED et d’autres partenaires œuvrant dans la protection et l’éducation des enfants. Au cours de cette cérémonie, une campagne de mobilisation de dons sera lancée en faveur des enfants sinistrés d’Uvira.

SANGE :  L’administrateur du territoire d’Uvira, Mabiswa Selemani Jean de Dieu, a exhorté les parents de sa juridiction à bien éduquer leurs enfants au sein de leurs familles respectives. Il a lancé cet appel lors de l’ouverture de la journée de l’enfant africain, célébrée à Sange par l’initiative d’appui aux enfants en détresse I.A.E.D en collaboration avec le Bureau de coordination des projets BUCOp de la 8e CEPAC. Selon lui, une bonne éducation familiale offre de nombreux avantages. C’est un message essentiel pour le développement et le bien-être des enfants dans la région.

UVIRA : Ce lundi 17 juin 2024, dans la ville d’Uvira, un drame s’est produit impliquant la mort d’une femme et l’enlèvement d’un jeune garçon. Des individus armés non identifiés ont tué par balles réelles une femme nommée CHIBALONZA à son domicile, dans le quartier MULONGWE, avenue NDIMBA, vers 20 heures. La victime était une vendeuse de sucre. Les enquêtes sont en cours pour identifier les auteurs et les raisons de ce meurtre. Parallèlement, un jeune garçon a été kidnappé dans le quartier kalundu à NYOROKA. Sa famille biologique ne sait pas s’il est encore en vie. Malheureusement, ces actes de violence, de vol et d’enlèvement suivis de libération contre rançon deviennent une habitude dans la ville et le territoire12. La coordination de socicordc condamne ces événements et appelle les forces de sécurité à renforcer leurs stratégies pour protéger la population et ses biens.

Magazine ONGEA-YAGA du 29 mai 2024 N°05/ Projet : Promotion des DH, de la paix, la gouvernance locale, la protection de l’environnement et la lutte contre les VSBG au Sud Kivu sous financement d’Internews en RDC-3R

Résurgence  de la maladie Monkeypox au Sud-Kivu(Kamanyola et Uvira) touchés. La Monkeypox est une maladie virale qui sévit actuellement dans le Sud-Kivu, en République démocratique du Congo. Selon les rapports, la province approche désormais les 1000 cas, ce qui est préoccupant. En une semaine, plus de 100 nouveaux cas ont été enregistrés. Heureusement, plus de 700 personnes se sont rétablies, mais malheureusement, il y a eu 10 décès, dont 2 cette semaine. La zone de santé de Kamituga est particulièrement touchée, avec déjà plus de 500 cas. D’autres zones, comme Nyangezi (notamment dans sa partie Kamanyola) et Uvira, sont également affectées. Nyangezi a dépassé la centaine de cas, et le Monkeypox s’est propagé dans 22 des 34 zones de santé de la province. Les professionnels de la santé insistent sur le respect strict des mesures d’hygiène pour lutter contre cette maladie dangereuse.

Magazine ONGEA-YAGA du 21 mai 2024 N°04/ Projet : Promotion des DH, de la paix, la gouvernance locale, la protection de l’environnement et la lutte contre les VSBG au Sud Kivu sous financement d’Internews en RDC-3R

Dans ce magazine, la crise environnementale, dans le contexte des inondations au Sud Kivu, aux territoires de Fizi et Uvira ainsi que, le manque de financement de l’enseignement secondaire en faveur des élèves réfugiés burundais au Sud Kivu.

Les inondations touchent les territoires de Fizi et Uvira, causant des déplacements massifs de population. Plus de 780 ménages sont sans abri à la suite de ces inondations, et trois personnes ont perdu la vie. Les effets combinés des inondations entraînent la malnutrition, l’insécurité alimentaire, les épidémies (comme le choléra), les problèmes d’hygiène et la pauvreté pour une population déjà fragilisée. Dans le territoire d’Uvira, plus de 13 000 enfants n’ont plus accès à leurs écoles, car 40 écoles sont totalement inondées par la crue de la rivière Nyangara et du lac Tanganyika, rendant 264 salles de classe non fonctionnelles ou détruites. Manque de financement pour l’éducation des élèves réfugiés burundais:

Environ 94 000 enfants déplacés âgés de 3 à 17 ans sont arrivés dans la zone de santé de Minova en provenance de Masisi entre décembre 2023 et avril 2024.

Malheureusement, au moins six écoles primaires sont totalement fermées depuis février, car elles ont été utilisées comme abris par les familles déplacées, causant des destructions importantes. Le manque de financement pour l’éducation de ces élèves réfugiés aggrave la situation.

En somme, la crise environnementale et les inondations ont des conséquences dramatiques sur la vie des populations au Sud-Kivu, affectant à la fois leur sécurité, leur santé et leur accès à l’éducation. Il est crucial que des mesures soient prises pour répondre à ces défis complexes.

Bulletin d’informations Makala ONGEA-YAGA du 17 juin 2024 N° 51/ Projet : Promotion des DH, de la paix, la gouvernance locale, la protection de l’environnement et la lutte contre les VSBG au Sud Kivu sous financement de Suède via Internews en RDC-3R

Lusenda : Clôture ce 17 juin 2024 à Lusenda de la distribution du kit hygiénique en âge de procréation, les femmes omises sur les listes des bénéficiaires se plaignent. L’opération de distribution de ce kit de dignité humaine a été émaillée par des nombreux irrégularités sans oublier le non alignement des femmes âgées de 40 à 45 ans sur les listes des bénéficiaires. Ces dernières rappellent l’organisation AFPDE et son bailleur de fonds Action Medeor qu’elles mettent au monde encore et demandent l’assistance en kit hygiénique.

Sange : les agriculteurs des patates douces pleurent le manque du marché des leurs produits. Dans la cité de Sange, le prix des patates douces connaît Une baisse significatif depuis mai dernier dans le marché local. Une charrette des patates douces qui se vendait à plus de 250.000fc se négocie actuellement de 80.000 à 120.000fc . Un sac bien rempli passe de 120.000fc à 30.000fc . La dégradation de la RN5 est la cause de cette baisse du prix des patates douces.

Lusenda : Célébration ce dimanche 16 juin de la fête de l’Aïd El Kébir. Cependant, les musulmans du camp des réfugiés burundais de Lusenda et ceux de la communauté hôte la fête des moutons dans un contexte particulier sans mosquées. Le changement climatique qui a causé des inondations suite à la montée des eaux du lac, ont détruit les mosquées du Kenya plage, Zimbwe et de Lusenda. Ils appellent par ailleurs à l’aide de la communauté islamique pour la construction des nouvelles mosquées.

Bulletin d’informations Makala ONGEA-YAGA du 17 juin 2024 N° 51/ Projet : Promotion des DH, de la paix, la gouvernance locale, la protection de l’environnement et la lutte contre les VSBG au Sud Kivu sous financement de Suède via Internews en RDC-3R

Lusenda : Clôture ce 17 juin 2024 à Lusenda de la distribution du kit hygiénique en âge de procréation, les femmes omises sur les listes des bénéficiaires se plaignent. L’opération de distribution de ce kit de dignité humaine a été émaillée par des nombreux irrégularités sans oublier le non alignement des femmes âgées de 40 à 45 ans sur les listes des bénéficiaires. Ces dernières rappellent l’organisation AFPDE et son bailleur de fonds Action Medeor qu’elles mettent au monde encore et demandent l’assistance en kit hygiénique.

Sange : les agriculteurs des patates douces pleurent le manque du marché des leurs produits. Dans la cité de Sange, le prix des patates douces connaît Une baisse significatif depuis mai dernier dans le marché local. Une charrette des patates douces qui se vendait à plus de 250.000fc se négocie actuellement de 80.000 à 120.000fc . Un sac bien rempli passe de 120.000fc à 30.000fc . La dégradation de la RN5 est la cause de cette baisse du prix des patates douces.

Lusenda : Célébration ce dimanche 16 juin de la fête de l’Aïd El Kébir. Cependant, les musulmans du camp des réfugiés burundais de Lusenda et ceux de la communauté hôte la fête des moutons dans un contexte particulier sans mosquées. Le changement climatique qui a causé des inondations suite à la montée des eaux du lac, ont détruit les mosquées du Kenya plage, Zimbwe et de Lusenda. Ils appellent par ailleurs à l’aide de la communauté islamique pour la construction des nouvelles mosquées.

Emission débat produite par le projet EDUFAM en marge de la journée de l’enfant Africain, édition 2024

Sous le thème, l’éducation pour tous les enfants en Afrique : l’heure est venue, sous l’appui du projet EDUFAM de scolariser les filles réfugiées burundaises et congolaises aux humanités, la journée de l’enfant africain 2024 est célébrée en débat radios. Dans cette même perceptive, l’égalité entre les genres, la lutte contre les VSBG et la PSEA sont assurées.

Bulletin d’informations Makala ONGEA-YAGA du 15 juin 2024 N° 50/ Projet : Promotion des DH, de la paix, la gouvernance locale, la protection de l’environnement et la lutte contre les VSBG au Sud Kivu sous financement de Suède via Internews en RDC-3R

Bukavu : Lutte contre la maladie de variole de singe dit MPox et la Co-infection VIH/MPox en province du Sud Kivu, UNICEF en consortium avec le réseau des médias pour le développement s’activent. Sous l’appui du ministère provincial de la communication et des médias, 37 professionnels des médias venus de 34 Zones de santé que comptent le Sud Kivu sont en session de formation de trois jours sur la maladie de MPox, ses modes de transmission, la prévention et les règles de communication en matière de santé. Les médias sont appelés à produire des émissions radiophoniques sur le MPox et la Co-infection VIH/MPox pour mieux informer les communautés.

Kamanyola : En mission de contrôle et sensibilisation en faveur des gestionnaires des unités touristiques oeuvrant à Kamanyola en territoire de Walungu ce vendredi 14 juin, la délégation de la division provinciale du tourisme au sud-kivu projette une formation pour le renforcement des capacités à ces gestionnaires afin d’assainir ce secteur. Confirmation de Héritier Mukulu Mutondo, chef de bureau en charge de contrôle et d’inspection à la division provinciale du tourisme au sud-kivu.

Uvira : Les artistes musiciens doivent s’engager à propager les messages de paix et de cohésion sociale sur les réseaux sociaux pour servir l’humanité. Cet appel est lancé par le directeur du centre Tukutane Art d’Uvira en vue d’appeler les artistes à véhiculer des contenus de promotion de la paix et la cohésion sociale au Sud Kivu. Pour Mr Patient MULEONDERWA, Les artistes jouent un rôle crucial dans la construction de la paix et la cohésion sociale.

Lusenda : Le monde entier célèbre la date du 15 juin de chaque année, la journée internationale contre la faim. Le 15 juin 2024 arrive au moment où, les réfugiés burundais entassés à l’Est de la RDC sont secoués par la faim suite aux crises économiques, les conflits armés et les chocs climatiques qui frappent la planète en particulier l’Est de la RDC. Etant donné que la lutte contre la faim fait partie des objectifs de développement durables,  ODD adoptés par les 193 pays membres de l’ONU, les réfugiés burundais appellent à la solidarité internationale pour leur venir de l’aide vitale contre la faim.

Bulletin d’informations Makala ONGEA-YAGA du 14 juin 2024 N° 49/ Projet : Promotion des DH, de la paix, la gouvernance locale, la protection de l’environnement et la lutte contre les VSBG au Sud Kivu sous financement de Suède via Internews en RDC-3R

Mulongwe : Nouveau mouvement de relocalisation des réfugiés burundais en RDC. La CNR, le HCR et ses organisations partenaires ont relocalisé ce mercredi 12 juin 2024, 81 familles composées de 222 personnes en provenance du centre de transite de Mongemonge vers le site de Mulongwe. Les personnes relocalisées demandent une assistance humanitaire d’urgence et de stabilisation pour mieux s’intégrer dans la communauté d’accueil.

Lusenda : Insalubrité des espaces communautaires dans le camp des réfugiés burundais de Lusenda, ces derniers appellent à l’action des organisations humanitaires pour protéger les lieux communautaires contre les déchets. Dans les petits marchés locaux de ce camp, la gestion des déchets causent problème, les enfants passent la journée dans des compostes déjà remplis des déchets. Une bombe à retardement si la gestion responsable des déchets n’est pas appliquée.

Baraka : Sous l’appui financier de l’agence Suèdoise pour le développement, l’organisation SVH en consortium avec Life & Peace Institute ont organisé du 11 au 13 juin 2024 à Baraka, un atelier de renforcement des capacités des membres des commissions consultatives de règlement des conflits coutumiers et autorités locales des secteurs de Tanganyika et Mutambala en territoire de Fizi au Sud Kivu. 28 participants ont pris part dans cette session de formation facilitée par les experts du ministère provincial de l’intérieur, de l’inspection provinciale, de la territoriale et de la division provinciale des affaires coutumières dans le cadre du projet Namna Mpya ya Ujenzi Amani Tarafani Fizi na Mwenga.