ONGEA-YAGA


La Voix des réfugiés Burundais et des Communautés d'accueil


Bulletin ONGEA- YAGA du 15-04-2021 N° 159/ Projet P3RGL


Publiée le 16 avril, 2021 à 9 h 10 min

Sommaire :

– Lusenda : Trois mois après la fermeture de la base des casques bleus de la MONUSCO à Lusenda, les réfugiés burundais dressent un bilan négatif de leur sécurité. Le vol à mains armées au camp, la fusillade des civils et les cas de viols des femmes et filles perpétrés par des hommes armés inconnus dans les montagnes surplombant ce camp, sont les atrocités que subissent ces réfugiés burundais depuis la fermeture en janvier dernier, de la base de la MONUSCO à Lusenda . Devant les consultants déployés hier, 14 avril à Lusenda par CIVIC, center for civilians in conflit; les réfugiés demandent au gouvernement congolais et la communauté internationale de réouvrir la base de la MONUSCO de Lusenda pour la sécurisation du camp. / Pacifique MUNEZERO

– Uvira : Au moins 50 autorités lacales politico-administratives, religieuses, scolaires, jeunes filles et femmes leaders et société civile d’Uvira sensibilisées jeudi 15 avril sur la masculinité positive par l’initiative des femmes pour le développement, l’autopromotion et la paix, IFDAP. L’activité est organisée en partenariat avec la fondation Panzi pour combattre les inégalités entre homme-femme et fille-garçon. / SIFA Angèle MUNYAKA

– Lusenda : Au moins 7500 femmes et filles réfugiées burundaises du camp de Lusenda assistées en Kits hygiéniques par l’association des femmes pour la promotion et le développement endogène, AFPDE à travers l’organisation AIDES. Le kit en faveur des femmes et filles en âge de procréation est cette fois-ci composé de deux sous-vêtements, deux cotex, un rasoir, 2 savons de toilettes, une pièce de cologates, un cache-nez et un petit seau. / Eric ITANGISHAKA

– Katanga : Plus de dix porcs meurent chaque jour dans la commune rurale de Katanga depuis la semaine dernière. Ces porcs sont attaqués par une épidémie inconnue caractérisée par le frisson, la fatigue, l’inappentence et tue dans moins de 24 heures l’animal atteint. Les éleveurs de cette contrée du territoire de Fizi sont en perplexe et demandent l’intervention rapide du ministère de l’agriculture et élevage. L’élevage des porcs est beaucoup pratiqué dans cette commune. / MIHALI Cordontch

Bonne écoute

Nos Coordonnées

33 Av. Mbaki, commune d'ibanda, Bukavu, Sud-Kivu, RD Congo

contact@ongea.info
www.ongea.info

×
Bonjour, vous avez une question?