ONGEA-YAGA


La Voix des réfugiés Burundais et des Communautés d'accueil


Bulletin ONGEA-YAGA_HEBDO 5 avril 2020


Publiée le 7 avril, 2020 à 7 h 40 min

Sommaire :

– Lusenda : Distribution des savons de lessives aux Réfugiés Burundais du camp de Lusenda. L’UNHCR à travers l’organisation gérante du Camp, AIDES facilite cette distribution dans le but de riposter contre le virus corona. Avec une absence de près de sept mois sans partage des savons, l’épidémie de corona vient stimuler la distribution des inexistants savons avec l’épidémie de corona vient stimuler la distribution des inexistants savons avec prétexte, la dégradation de la RN5. / Eric ITANGISHAKA

– Sange : Hausse vertigineuse des produits de première nécessiteux, les denrées alimentaires ont vu leurs prix presque doublés dans la cité de Sange. Le même sort pour les Réfugiés burundais du camp de Lusenda en vie difficile suite à l’absence du PAM depuis le mois de mars dernier. La famine est à hauteur du Covid-19, estiment-ils les réfugiés burundais. / DJAFARI BYADUNIYA

– Lusenda : Se réfugiér dans les eaux de ruissellement, un adage des résidents du camp de burundais. Le commissaire de la PNC attaché au camp de Lusenda, Mr SALUMU NGANDU Lucien et le commendant des SUNGUSUNGU HATUNGIMANA KASHINDI sont accusés de traiter inhumainement et cruellement les réfugiés burundais de Lusenda en RDC. Les réfugiés les accusent de les torturer afin qu’ils reconnaissent forcément les faits reprochés en les fouettant, commissaire SALUMU NGANDU Lucien nie ces accusation. / REDACTION

– Baraka : Mise en quarantaine d’une quinzaine des sujets Congolais dans la ville de Baraka dans la localité de Mushimbakye. Venues de la république unie de Tanzanie, ces personnes revenaient dans ce pays dans des activités économiques. La société civile sur place dénonce les mauvaises conditions de vies que mènent ces personnes. / Thomson UNDJI

– Sange : Au moins six personnes enlevées dans une semaine dans la cité de Sange, plaine de la Ruzizi. Le cas récent remonte Lundi 30 mars 2020 avec l’enlèvement de trois agents humanitaires de l’organisation AVIS. Les groupes armés actifs dans ce contre sont à la base de cette recrudescence des enlèvements. Une fois réussi leur mission, les Kidnappeurs exigent une rançon des milliers des dollars américains pour libérer la personne prise en otage. /DJAFARI BYADUNIA

  • Les posts de nos partenaires
    Aucun resultat
Nos Coordonnées

33 Av. Mbaki, commune d'ibanda, Bukavu, Sud-Kivu, RD Congo

contact@ongea.info
www.ongea.info

×
Bonjour, vous avez une question?